Les effets des postures réalisées en salle de naissance sur le moteur utérine (A propos de 18 cas)

Auteur : Céline Parcoit
Année : 2008

Université Lille 2, Ecole de sages-femmes du C.H.R.U. de Lille

CONCLUSION

L’étude montre une différence significative de la fréquence des contractions utérines en position assise par rapport au décubitus dorsal, ainsi qu’une tendance à l’augmentation du tonus de base dans cette même position.

Accéder à la ressource